Comment bien choisir son assurance prêt immobilier en cas de maladie chronique?

Lorsque vous prenez un crédit immobilier, il est impératif de souscrire à une assurance emprunteur. Cette dernière est souvent requise par les banques pour accorder le prêt. Mais lorsque vous souffrez d’une maladie chronique, cela pose souvent un casse-tête dans le choix de l’assurance. Comment bien choisir son assurance prêt immobilier dans cette situation délicate ? Détails et éclaircissements dans cet article.

Comprendre la notion d’assurance prêt immobilier

Avant de plonger dans le sujet, il est essentiel de comprendre ce qu’est une assurance prêt immobilier. En souscrivant à un crédit immobilier auprès d’une banque ou d’un organisme financier, vous vous engagez à rembourser le montant emprunté en plus des intérêts. L’assurance emprunteur est une garantie pour l’organisme prêteur que le remboursement du crédit se fera, même en cas d’événements imprévus tels que le décès, l’invalidité ou l’incapacité de travail.

A lire aussi : Choisir son agence d'architecte intérieur

L’assurance prêt immobilier est obligatoire, mais elle n’est pas sans coût. En effet, elle représente souvent un pourcentage du montant emprunté, et ce pourcentage varie en fonction du risque que l’emprunteur représente pour l’assureur.

La maladie chronique, un facteur à risque

Les maladies chroniques, telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires ou le cancer, sont souvent considérées par les assureurs comme des facteurs à risque. En effet, ces maladies peuvent entraîner une incapacité de travail, voire une invalidité, et donc un risque de non-remboursement du crédit immobilier.

En parallèle : Cours de l'or : conseils et stratégies pour commencer votre investissement

Il faut savoir que la loi protège les personnes atteintes de maladies chroniques. La convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) permet à ces personnes d’accéder à l’assurance et au crédit. Cette convention prévoit des dispositions spécifiques pour faciliter l’accès au crédit et à l’assurance des personnes présentant un risque de santé aggravé.

Comment choisir son assurance prêt immobilier ?

Choisir son assurance prêt immobilier en cas de maladie chronique peut s’avérer complexe. Voici quelques conseils pour vous y retrouver.

Prenez le temps de comparer les offres. Les contrats d’assurance diffèrent en termes de garanties offertes, de tarifs et de conditions d’adhésion. Il est donc essentiel de comparer les offres pour trouver celle qui correspond le mieux à votre situation.

Faites appel à un courtier. Un courtier en assurances peut vous aider dans votre recherche. Il connaît parfaitement le marché et peut vous orienter vers les contrats les plus adaptés à votre profil.

Négociez les exclusions de garantie. Certaines assurances excluent de leur garantie certaines maladies. Il est donc important de négocier ces exclusions pour être bien couvert en cas de problème de santé lié à votre maladie chronique.

Les points clés à vérifier dans le contrat d’assurance

Enfin, il est important de vérifier certains points clés dans le contrat d’assurance avant de le signer.

Le taux d’assurance. Le taux d’assurance correspond au pourcentage du montant du prêt que vous allez payer pour l’assurance. Plus ce taux est élevé, plus l’assurance vous coûtera cher.

La durée de l’assurance. L’assurance doit couvrir toute la durée du prêt. Vérifiez bien que c’est le cas.

Les garanties offertes. Vérifiez que le contrat d’assurance couvre les risques liés à votre maladie chronique. Si ce n’est pas le cas, négociez avec l’assureur pour inclure ces garanties.

Les exclusions de garantie. Comme mentionné précédemment, certaines maladies peuvent être exclues des garanties. Vérifiez bien que votre maladie n’est pas exclue, ou négociez pour la faire inclure.

La souscription d’un contrat d’assurance prêt immobilier en cas de maladie chronique peut être complexe, mais elle est loin d’être impossible. Il est essentiel de bien se renseigner, de comparer les offres et de négocier pour obtenir le contrat le plus adapté à votre situation.

La loi Lemoine, le droit à l’oubli et la convention AERAS : quels sont vos droits ?

Si vous êtes atteints d’une maladie chronique, la recherche d’une assurance prêt peut sembler décourageante. Cependant, plusieurs lois et conventions ont été mises en place pour protéger vos droits et faciliter votre accès à l’assurance.

La loi Lemoine est l’une d’entre elles. Adoptée en 2010, elle permet aux emprunteurs de changer d’assurance emprunteur chaque année, au moment de l’anniversaire du contrat. Cette loi offre donc une certaine flexibilité aux emprunteurs, qui peuvent opter pour une assurance plus avantageuse si leur situation de santé s’améliore.

Le droit à l’oubli est une autre disposition légale à connaître. En vigueur depuis 2016, il permet aux personnes ayant été atteintes d’une maladie grave (comme un cancer) d’exclure cette information de leur dossier médical après un certain délai (10 ans en général, mais cela peut varier en fonction du type de maladie et de la gravité de l’état de santé). Cette mesure vise à faciliter l’obtention d’une assurance emprunteur, en évitant que les anciennes maladies n’augmentent indûment le coût de l’assurance.

Enfin, la convention AERAS est l’un des dispositifs les plus importants pour les personnes présentant un risque aggravé de santé. Comme déjà mentionné dans cet article, elle vise à faciliter l’accès au crédit et à l’assurance pour ces personnes. Une fois le questionnaire médical rempli, si l’assurance standard refuse de vous couvrir, votre dossier sera automatiquement réévalué dans le cadre de cette convention, qui propose des garanties spécifiques pour les personnes en arrêt de travail ou en invalidité permanente.

Les différentes options d’assurance prêt immobilier pour les personnes atteintes de maladies chroniques

Outre les assurances proposées par les banques, il existe des assurances externes qui peuvent être plus avantageuses pour les emprunteurs atteints de maladies chroniques. En effet, ces assurances sont souvent plus flexibles et peuvent proposer des garanties spécifiques pour votre situation.

Parmi ces assurances, certaines se spécialisent dans l’assurance des personnes présentant un risque de santé aggravé. Elles proposent des contrats adaptés, avec des garanties étendues et des tarifs compétitifs. Il est essentiel de bien étudier ces options et de consulter un professionnel si vous avez des questions ou des incertitudes.

Les mutuelles de santé peuvent également proposer des assurances prêt immobilier. Elles ont l’avantage d’être généralement plus compréhensives que les compagnies d’assurance traditionnelles en ce qui concerne les maladies chroniques.

Enfin, si vous rencontrez des difficultés pour souscrire à une assurance, sachez qu’il existe des fonds de garantie. Ce sont des organismes publics qui garantissent le remboursement de votre prêt en cas de défaillance. Ils peuvent être une solution de dernier recours, mais leur taux d’assurance est souvent plus élevé.

Conclusion

Choisir une assurance prêt immobilier en cas de maladie chronique est un processus qui nécessite une attention particulière. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte, y compris les garanties offertes, le taux d’assurance, la durée du contrat et les éventuelles exclusions de garantie en lien avec votre maladie. Malgré ces défis, plusieurs dispositifs ont été mis en place pour protéger les emprunteurs atteints de maladies chroniques et faciliter leur accès à l’assurance, notamment la loi Lemoine, le droit à l’oubli et la convention AERAS.

Il est également important de se rappeler que vous avez le droit de changer d’assurance chaque année, de ne pas déclarer une ancienne maladie après un certain délai et d’accéder à une assurance même en cas de risque de santé aggravé. De plus, il existe des assurances externes et des mutuelles de santé qui peuvent offrir des options plus flexibles et avantageuses.

En fin de compte, le choix de l’assurance prêt immobilier est une décision personnelle qui doit être basée sur votre situation de santé, vos besoins et vos capacités financières. Il est essentiel de bien se renseigner, de comparer les offres et de demander conseil à des professionnels si nécessaire. N’oubliez pas : votre santé ne doit pas être un obstacle à la réalisation de vos projets immobiliers.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés